]
Les quotidiens du 26 Feb 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Edito et News Madagascar. ILC église Shine-Global Education : Une arnaque pas possible!

Madagascar. ILC église Shine-Global Education : Une arnaque pas possible!

Email Imprimer PDF

Etudiants de l'ILC sur l'esplanade de l'Hôtel de ville d'Antananarivo, en 2013

Pour le second diplôme -valable et reconnu dans le monde entier paraît-il- ne s'agissait-il pas de télé-enseignement? Ou bien cette Gaëlle peut prouver qu'elle était bien aux U.S.A.?

Ce ne sont pas les diplômes ci-dessus ni l'enseignement qui sont mis, ici, en cause, mais ce sont les conditions d’admission au fabuleux programme de Global Education Consultant Services (GECS), le nombre de "bourses" octroyées étrangement et l’opacité complète sinon l’usurpation prouvée de Prenslake International University, partenaire de l’ILC (Institut de leadership chrétien) de l’église Shine, qui ont mis la puce à l’oreille des journalistes d’investigation malgaches. Une arnaque pas possible !


En mars 2015, Randrianarisoa Mamy, Dg de GECS, annonce la « bonne nouvelle ». Les étudiants intéressés pourront ouvrir un compte en banque à l’étranger et pourront même acquérir un terrain. Ce, en partenariat avec la prestigieuse Prenslake International University U.S.A. Cette précision géographique américaine émane du Bishop de l’église Shine, Patrick Andrianarivo. Le support médiatique pour véhiculer cette « bonne nouvelle » est canalnews.net



Résumé de ce véritable miroir aux alouettes:  Le directeur général de GECS, Mamy Robinson Randrianarisoa a expliqué que les étudiants pourront devenir investisseurs et même des propriétaires terriens. En effet,  des parcelles de terrains leur seront octroyées (on ne sait pas où), afin qu'ils puissent y développer leur projet. Il s'agit d'une collaboration avec la fameuse Prenslake International University, non lue dans le texte mais entendue dans la vidéo. Voici les conditions  à remplir pour leur qu'ils puissent partir à l'étranger (Amérique centrale, plus précisément Honduras, Chili, Bolivie et non U.S.A.): L’ouverture d’un compte bancaire individuel à l'étranger pour bénéficier de tous les avantages (sic dans le texte) comme une réduction jusqu'à 99% sur les frais d'études et sur la location de logement "la-bas". Il est dit que les organisateurs ne s'occupent pas que des Malgaches mais d'Africains aussi et dans huit pays. Cependant, dans l'article ci-dessus, il n'est pas mentionné qu'il faut casquer 1.700 dollars américains (à peu près 5 millions ariary) et avoir un certificat attestant ne pas être atteint du Sida... La rentrée était prévue pour septembre 2015, cette interview avait été faite au mois de mars.


Or, de son côté, le Bishop Patrick Andrianarivo avait parlé du Canada... Faudrait savoir, hein?


En passant, impossible aussi d'accéder au site de GECS car il ne faut prendre aucun risque...

Voilà les acteurs décrits : des institutions locales de haut niveau, une église évangélique et une prestigieuse université américaine. Une vraie « tambazotra » (filière)…

M. Ravichandra ne sera pas ravi du tout d'apprendre qu'on utilise son enseigne pour traficoter sur le Net...

Le site existe bel et bien mais sans aucune indication de lieu. Et il utilise l'IP d'Endurance International Group et son adresse postale. Voir ci-dessous. Par ailleurs, il a un copyright (droits d'auteur) des plus fantaisistes, surligné en bas à droite: copyright © 201 Prenslake International University All Rights Reserved Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4


Quel parent, quel étudiant irait vérifier, d’autant plus que ces entités existent bel et bien sur Internet. Mais si l’on s'acharne à pousser les recherches plus loin, le beau vernis craque et nous tombons dans le domaine du « Fake profile». Il s’agit de se faire passer pour entité ayant une certaine notoriété. Dans le cas qui nous intéresse, l’adresse IP utilisée par Prenslake International University est celle de Endurance International Group.


M. Ravichandran doit aussi savoir que ce sont 650 domaines qui sont hébergés sur l'IP 65.254.250.157

Par ailleurs, les principales adresses postales (il y en a plusieurs) de Prenslake InterContinental University sont :

Icount Building, Ground Floor Lini Highway, Port Vila, Vanuatu
Gheorghe, Bratianu Street, Sector 1, Zip Code 011414, Bucharest, Eastern Europe
Mamey Lane, Jerico/Country Side, Utila, Honduras

Il existe bien l'American Intercontinental University qui se trouve aux U.S.A. et et donne toutes les coordonnées possibles. Mais rien à voir avec cette Prenslake InterContinental University (U.S.A.)!

Eh oui, Prenslake Intercontinental University... U.S.A.

Comme cela entre dans le domaine de l’Internet, un domaine mondial sans barrières mais avec des lois, il serait grand temps que M. Ravichandran prenne les choses en main et stoppe cette tromperie dans laquelle certains parents malgaches ont déjà laissé des plumes. Concernant les autorités malgaches actuelles, il n’y a pas beaucoup de choses à espérer de leur part, à moins que ce ne soit un membre de leur famille qui est touché. C’est regrettable de le dire comme çà mais c’est... comme çà.

Oui, il y est très facile d'y entrer, mais pour y sortir (indemne), c'est une autre paire de manches...

Pour rappel, en ce mois d’octobre 2015, ce sont 260 associations « religieuses » qui sont officiellement recensées au ministère de l’Intérieur, régies par l’ordonnance N°62-117 du 1er octobre 1962 relative au régime des cultes… Il est universellement connu que lorsqu’un pays n’a aucune stabilité politico-économique, les sectes foisonnent car les populations ne savent plus à quel saint se vouer et se jette dime en avant vers le premier orateur charismatique venu. Mais attention, s'il est très facile d'y entrer, y sortir (indemne) est une autre paire de manches...


Méfiez-vous des annonces alléchantes et dites juste NON!

Enfin, en ce même mois d’octobre 2015, il semble que, tout de même, des préparatifs pour un départ on-ne-sait-plus-où, dans quelques temps, se poursuivent. Cependant, hormis le fait qu'il y a là usurpation flagrante d'adresse IP, il faut ne pas perdre de vue que l'envoi massif d'"étudiants" malgaches vers des destinations pas claires du tout, entre dans le domaine de la publicité mensongère amenant à un trafic humain indirect, qu'on le veuille ou non.


Avec ce dossier, il ne faudra pas dire que personne n’a été prévenu, hein ! Ci-dessus, les résultats sonores des investigations de notre consœur Lalatiana Rakotondrazafy de radio Free Fm.

Jeannot Ramambazafy – 8 octobre 2015

Mis à jour ( Dimanche, 11 Octobre 2015 18:39 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagascar Agriculture. Accord exclusif signé entre Agrivet et ESCORTS Machinery

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Ranavalona III. Never forget the Last Queen of Madagascar

 

Madagascar. SeFaFi. Déni de réalité et répression, les ingrédients de l’échec

 

Journalism. UN Secretary General pledges to take action on journalist safety

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter

 

Toamasina. « Fantatro ny zo hananako », hoy i Lindbergh Chrys Yves

 

Madagascar. Vers la transparence des finances publiques avec l’appui des journalistes

 

Madagascar. Ecobak ou le recyclage de la paperasserie administrative

 

Richard Ratsimandrava. Colonel de gendarmerie assassiné le 11 février 1975