]
Les quotidiens du 16 Dec 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Editorial Articles Antananarivo. HJRA : Claudine Razaimamonjy ou le mystère de la chambre 126

Antananarivo. HJRA : Claudine Razaimamonjy ou le mystère de la chambre 126

Une chose est sûre, à présent: Claudine Razaimamonjy n’est pas en permanence à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) et que, donc, elle se porte bien. Mais il semble qu’elle entend jouer à cache-cache avec la justice malgache. Jusqu’à quand?

Le 15 mai 2017 en début de soirée, vers 18h, le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) a reçu des renseignements comme quoi la détenue malade, Claudine Razaimamonjy, serait sortie clandestinement de l’hôpital à bord d’une ambulance et escortée par un 4x4 blindé noir suivi deux autres véhicules. Des journalistes ont d’ailleurs croisé le convoi et ils ont reconnu le 4x4 de Claudine Razaimamonjy.

Aussitôt le Parquet a été alerté et, au parquet général, le Procureur Général a mandaté quelques magistrats du parquet pour effectuer immédiatement une visite de contrôle de détenu à l’HJRA. Au moment où ces magistrats sont arrivés sur place, la porte de la chambre 126 était ouverte. Des visiteurs y sont entrés et se sont enfermés à l’intérieur.

Puis, des responsables de l’hôpital ont déclaré: « l’heure de visite est terminée ». Du coup, ce 15 mai, la délégation de magistrats du parquet n’a pu entrer dans la chambre qui a gardé son mystère.


Il leur a donc fallu attendre ce 16 mai 2017. La délégation est alors revenue à l’HJRA et a pu entrer dans la chambre peu après 11h. Mais pas les journalistes présents. Ainsi, entre-temps, la dame -qui se serait donc promené ailleurs pendant la nuit- a réintégré la chambre.

Ordre de mission 354-AJ/17 émanant du Procureur Général et en date du 15 mai 2017. Étrange chambre, étrange scène pour une milliardaire en tout cas...

Mais dans l’après-midi des journalistes sont revenus et ont trouvé le couloir désert sans aucun garde pénitentiaire. Et la chambre 126 était fermée de l’intérieur. Mais comment une femme qui, selon les médias pro-Hvm, n’est pas conseillère du président, peut-elle narguer ainsi la Justice malgache? Quid d’un bilan de santé? Jusqu’à quand entend-elle jouer à cache-cache ainsi? Jusqu’à ce que Hery Rajaonarimampianina ne soit plus filoha?

Jeannot Ramambazafy &Harilala Randrianarison

Mis à jour ( Mercredi, 17 Mai 2017 04:16 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagasikara. Karatra mpanao gazety: ataovy any ny anareo!

 

Ramambasoa Bodo. Nodimandry ny vady navelan’ny Mpitandrina Fjkm Ramambasoa Joseph

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Madagasikara. Ilontsera: ankatoky ny fifidianana, aza atao sorona ny vahoaka sy ny mpanao gazety

 

Madagascar. Inaptocratie ou faits accomplis du régime Hvm, qu’il a vraiment accompli

 

PNUD Madagascar élections 2018. Atelier pour la promotion du bannissement des comportements contraires à la loi, à l’éthique

 

Madagascar. Un pays en danger comme sa presse nationale

 

StarTimes Madagascar. L’année 2017 finit en cadeau!

 

Madagasikara. CJD: Fihaonambe ihany no hanendry izay Mpanao Gazety tokony ho tendrena ry Rolly Mercia a!

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter