]
Les quotidiens du 20 Nov 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Accueil A la une Madagascar. Le pauvre PM Mahafaly se rattrape… familialement. Mais…

Madagascar. Le pauvre PM Mahafaly se rattrape… familialement. Mais…

Tiens, il n'était donc pas question de "sécurité" pour ce voyage parisien, contrairement au "complément d'information" plus loin après la publication de la liste "familiale"!?

A quoi cela sert-il d’être Premier ministre, chef du gouvernement si c’est pour être considéré comme inexistant bien qu’ayant assisté à des inaugurations capitales pour le régime Hvm?

Assis de gauche à droite:Narson Rafidimanana, Monsieur Projets présidentiels dont le nom figure sur la plaque de la rocade d'Andohatapenaka; Honoré Rakotomanana, Président vacillant du Sénat; Olivier Mahafaly Solonandrasana, Premier ministre, Chef du gouvernement et ministre de l'Intérieur; Robert Yamate, Ambassadeur des Etats-Unis; Robert Goodlatte, du Congrès américain et, à demi caché, Paul Hinks, CEO de Symbion Power

Pas de Premier ministre Olivier Mahafaly pour la postérité

Car, encore une fois, bien qu'il était présent, le nom du Premier ministre de combat Solonandrasana Olivier Mahafaly n’est pas inscrit sur la plaque commémorative de l’inauguration du gros matos thermique fuel-tivore installé à Mandroseza par Symbion Power (un énième marché de dupes, LE CONTRAT ICI)

Au premier plan, de gauche à droite: Yang Xiaorong, Ambassadeur de Chine; le Président Rajaonarimampianina; le Premier ministre etc, etc. Olivier Mahafaly applaudissant; le ministre Narison Rafidimanana et le Président des Loholona Honoré Rakotomanana, applaudissant

Pas de Premier ministre Olivier Mahafaly pour la postérité non plus

La première fois que ce Premier ministre, à la fois ministre de l’Intérieur, a essuyé ce genre d’affront, ce fut lors de l’inauguration du tronçon censé mener, de manière peinarde, jusqu’à Ivato: la fameuse rocade d’Andohatapenaka.

Avec pour thème: «Le partenariat avec le secteur privé dans le développement de chaînes de valeur industrielles et régionales», la présence de dirigeants d’entreprise malgaches, à ce 37è Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement la Sadc, aurait été plus judicieuse. Comme celle du président réélu du Fivmpama (Groupement du Patronat Malagasy), Erick Rajaonary, par exemple. Non?

D’un autre côté, si l’on veut jouer aux analystes, cela signifie que le président Hery Rajaonarimampianina tente de se défaire de celui qu’il a nommé un dimanche à Iavoloha. Mais lâche comme il est, il le pousse à la faute. Je ne sais pas si sa mission « familiale » au Rwanda et en Afrique du Sud sera considérée comme telle.

En tout cas, c’est le président Hery Rajaonarimampianina, lui-même, qui vient de commettre une bourde monumentale en n’allant pas en personne à Kigali et à Pretoria. Le proche avenir nous le confirmera.

Pour le moment, les médias malgaches se sont emparés de cette histoire comme seul ce régime Hvm pouvait créer dans une atmosphère de mécontentement généralisé à travers toute la Grande île et dans tous les domaines. Vivement 2018 pour le meilleur ou pour le pire…

Jeannot Ramambazafy – Photos : Harilala Randrianarison – 17 août 2017

Mis à jour ( Vendredi, 18 Août 2017 18:53 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

AKAMMA. Fikambanan’ireo Ben’ny Tanàna Ambanivohitr’i Madagasikara

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Hery Rajaonarimampianina. Grande manip’ avec la complicité du système de l’ONU

 

Madagascar Sport auto. Lanto Rajaonarison, énième victime de Jimmy Rakotofiringa

 

Madagascar Sport auto. Jimmy Rakotofiringa et sa volonté de tout escamoter

 

Antananarivo. 4è Festival mondial des Lémuriens, patrimoine national et amis à protéger

 

Grand Chancelier Etienne Ralitera. Qu’est-ce donc cette fonction qu’il a longtemps honorée?

 

InSPNMad. C’est la rentrée pour cette Université internationale professionnalisante

 

Antananarivo: Incendie du Rova, 22 ans déjà

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter