]
Les quotidiens du 16 Jan 2018
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Accueil A la une Madagascar. Léon Rajaobelina et Elisé Razaka, anciens ministres décédés l’un après l’autre

Madagascar. Léon Rajaobelina et Elisé Razaka, anciens ministres décédés l’un après l’autre

LÉON MAXIME RAELISON RAJAOBELINA, l’homme de tous les régimes


Léon Rajaobelina avait une manière de se vêtir très élégante, très british

Léon Rajaobelina, décédé le jeudi 11 janvier 2018 des suites d’une longue maladie, était un économiste diplômé de l’Institut d’études Politiques de Paris. Il a entamé sa longue carrière de grand commis de l’État malgache sous le président Philibert Tsiranana, mais à Washington, en 1966, en tant que haut fonctionnaire au sein du FMI.

Puis il fut, tour à tour, premier gouverneur de la Banque centrale de Madagascar durant 10 ans (1973-1983), ministre des Finances et du Budget puis ambassadeur à Washington. Sous le président Marc Ravalomanana, dans le domaine de l’environnement et en tant que Directeur de l’Ong Conservation International (CI) pour l’océan Indien, l’expansion des aires protégées et la détermination des sites méritant cette dénomination, lui furent confiées. Ainsi, il a été le premier Président du Conseil d’Administration de la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM).


Léon Rajaobelina et Patrick Amir Imam, représentant du FMI à Madagascar

Sous le président Hery Rajaonarimampianina, il fut conseiller spécial présidentiel avec pour mission de renouer le fil avec le FMI et la Banque Mondiale. Après avoir été nommé Président du Conseil d’Administration de la compagnie Air Madagascar, il devint commissaire général de l'Organisme de coordination et de suivi des investissements (OSCIF). Cette entité a été mise sur pieds au lendemain de la Conférence des bailleurs et des investisseurs (CBI) qui s’est tenu à Paris en décembre 2016. «C’est un grand commis de l’État, dévoué aux intérêts de son pays quels que soient les régimes, qui s’en est allé», a déclaré le président Hery Rajaonarimampianina le 12 janvier 2018 à Ankerana, lorsqu’il a présenté ses condoléances à la famille.

*****************

ÉLISÉ RALITERA RAZAKA, l'homme fidèle jusqu'à la fin



Elisé Razaka avait le physique et l'énergie d'un meneur d'hommes

Elisé Razaka s’est éteint sans crier gare lors d’une sieste, le vendredi 12 janvier 2018. Des politiciens malgaches fidèles à un parti comme lui, sont devenus une denrée rare à Madagascar. Ainsi, c’est sous le président Marc Ravalomanana qu’Elisé Razaka a été découvert par le public en devenant ministre de l'Energie et des Mines, bien qu’auparavant il a été, tour à tour, Directeur à la Jirama, Directeur général de l’Omnis et Député de Madagascar. Lors de l’élection présidentielle de 2013, Elisé Razaka a été le directeur de campagne du candidat Jean-Louis Robinson qui est arrivé au second tour face à Hery Rajaonarimampianina.


Elisé Razaka avec deux cadres du parti TIM: Roland Ravatomanga et Me Hanitra Razafimanantsoa


Réputé pour être un philosophe, il est l’auteur d’un ouvrage sur l’omniscience. Du latin scolastique omniscientia (omnis «tout» et scientia «connaissance») il s’agit de la connaissance, de la science de toutes choses. Ce mot s’emploie surtout en termes de théologie, en parlant de Dieu. Le livre de 180 pages, intitulé «L’Omniscience, la connaissance scientifique ultime», avait été présenté à l’Académie malagasy en novembre 2014. Propos de l’auteur à ce moment: «Certaines personnes sont parvenues à la découverte de la connaissance de la réalité et de la véritable nature des êtres. Jésus-Christ, Bouddha Sakyamuni, et Mahomet en faisaient partie. Mon but est de faire savoir cette connaissance aux communs des mortels, surtout aux Malgaches. Nos cultures ont beaucoup de similitudes avec l’omniscience».


 

Dossier de Jeannot Ramambazafy – 13 janvier 2018

Mis à jour ( Dimanche, 14 Janvier 2018 11:16 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Eric Randrasana. Dans quelle galère s’est-il fourré pour oser renier ses convictions?

 

Ratsivalaka Rahantasoa Liliane. Nandao ity tany fandalovana ity ny 8 Janoary 2018

 

France Gall est décédée ce 7 janvier 2018, elle avait 70 ans

 

Madagascar ZES. Le FMI émet officiellement des doutes sur la loi votée

 

Hery Rajaonarimampianina. Fiarahabana: Inona indray no lainga holazaina amin’ny vahoaka?

 

Madagascar. Bianco/Unesco: tous contre la corruption

 

Malagasy Kidnapping. Porte ouverte aux kidnappeurs à la sauvette

 

Madagascar. Inaptocratie ou faits accomplis du régime Hvm, qu’il a vraiment accompli

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter