]
Les quotidiens du 29 Jun 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Monde malgache Communauté Malagasy Antananarivo. Thierry Rajoelina ou le visage d’une injustice flagrante

Antananarivo. Thierry Rajoelina ou le visage d’une injustice flagrante

Thierry Rajoelina, qui n’a rien à voir -de près ou même de loin- avec la famille du président de la dernière transition à Madagascar. «Ny anarana tanim-boanjo» (les noms, c’est comme un champ de cacahuètes) dit si bien un proverbe malgache. Mais comment se fait-il qu’après avoir tué trois personnes, et conduisant en état d’ébriété avéré, ce Thierry Rajoelina n’a écopé de que trois mois de prison AVEC SURSIS?



Il paraît donc que le ministère public compte faire appel de cette décision. En attendant, à travers des articles de nos confrères de la presse nationale malgache, voici les étapes de ce fait divers dont l’issue actuelle n’honore ni la famille des victimes ni les juges qui ont tranché en prenant la définition même de la justice en… contre-pieds. Car il y a eu homicide (volontaire ou non) donc mort d’hommes. Mais jusqu’où ira le pouvoir de l’argent sous ce régime Hvm/Rajaonarimampianina qui a fait de Madagascar le paradis de l'Impunité?

Jeannot Ramambazafy – 11 juin 2017

 

***********


Alarobia – Une Mini cooper tue deux personne

Un accident mortel a eu lieu sur la route à Alarobia près du stade. Hier (Ndlr: 21 mai 2017), vers 18 heures, deux filles et une mère de famille portant un bébé, ont été percutées par une voiture Mini Cooper avec trois personnes à bord. Selon les dires des témoins, le choc a été d’une rare violence, puisque le véhicule a heurté un poteau électrique à toute vitesse.

La voiture venait d’Ankorondrano, en direction d’Alarobia, alors que les piétons marchaient dans en sens inverse. «La Mini Cooper a eu un problème de freinage et cherchait un rempart pour s’arrêter», raconte un témoin oculaire de l’accident. L’on sait que cette route est assez étroite. Situation qui a occasionné la collision, selon toujours les propos des témoins.

Bilan, deux jeunes passantes âgées de 20 et de 25 ans, ont été tuées sur le coup, de source auprès de la brigade des accidents de la police. Une femme avec son petit bébé sont aussi gravement blessés, et suivent des soins intensifs au centre hospitalier Joseph Ravoa­hangy Andrianavalona (HJRA). Le chauffeur a été gardé au commissariat central de Tsaralalàna.

De son côté, la famille de l’une des victimes voulait se faire justice contre le conducteur de la «Mini Cooper», selon les explications reçues. De source policière, les proches de l’autre victime, avaient tenté de se venger de manière violente.
Les éléments des forces de l’ordre, venant de l’UIR et le CIRGN d’Ankadilalana ont réussi à s’interposer au moyen de leurs armes habituelles, des bombes lacrymogènes. Le calme est revenu sur la route après leur intervention. Tout risque de reprise de violence a été écarté.


Lantonirina Fredo"L’Express de Madagascar", 22 Mai 2017


***********




***********



Accident mortel à Alarobia: L’accusé a eu trois mois d’emprisonnement avec sursis

L’accident mortel sur la route à Alarobia près du stade a eu lieu le 21 mai dernier. Deux filles et une mère de famille portant un bébé ont été percutées par une voiture Mini Cooper avec trois personnes à bord. La voiture venait d’Ankorondrano, en direction d’Alarobia, alors que les piétons marchaient en sens inverse. Les jeunes passantes ont été tuées sur le coup et la femme avec son petit bébé ont été gravement blessés, et suivent des soins intensifs au centre hospitalier Joseph Ravoa­hangy Andrianavalona (HJRA). Le chauffeur a été mis sous les verrous au commissariat central de Tsaralalàna après l’accident. D’après le jugement du tribunal, l’accusé a eu trois mois d’emprisonnement en sursis. Une décision qui est vraiment injuste. Cet homme mérite des années d’emprisonnement car il a causé le décès de deux personnes. D’après les informations, cet individu connaît quelqu’un qui travaille au niveau du ministère de la Justice. Et il se montre arrogant et menace même les personnes qu’ils croisent sur la route. C’est la réalité à Madagascar. Les personnes qui sont proches des autorités sont relâchées librement. Une situation déplorable.

Nandrianina"La Gazette de la Grande île", 10 juin 2017

 

***********


Accident à Alarobia: le ministère public fait appel

 

Le verdict du Tribunal, qui a décidé  la semaine dernière de condamner le conducteur de la Mini-Cooper à une peine d’emprisonnement  de 3 mois avec sursis, ne cesse d’alimenter les conversations. Un véritable tollé qui a été observé aussi bien au niveau du simple citoyen qu’à celui de la Justice même.

Pour l’ensemble de l’opinion, il s’agit d’un verdict clément, qui n’a rien d’être exemplaire. Face donc à cette situation jugée inadmissible, le ministère public a réagi et a donc fait appel. Même réaction vigoureuse du côté du Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm), qui déclare être indigné, selon l’un de ses membres ayant requis l’anonymat. Pourquoi inadmissible?

Le cas du chauffeur en cause (Ndlr de madagate: Thierry Rajoelina donc) a été trop flagrant: non seulement, il a provoqué la mort de trois personnes. Mais il a surtout conduit en état d’ébriété, une circonstance aggravante. Pour le ministère public, il y a lieu donc de s’insurger, d’où sa décision de faire appel.


Hiary Rapanoelina n'a tué personne mais a écopé d'un an de prison ferme pour "diffamation"

 

Comparé au cas de cette enseignante (Mme Mbolatiana ICI) de l’école «La Croyance» qui a écopé 8 mois avec sursis alors qu’elle n’a fait que gifler une élève, sans aucunement causer son décès, ou encore celui de l’internaute Hiary Rapanoelina condamné à un an de réclusion ferme pour uniquement des poursuites pour diffamation, mais non d’homicide, celui du chauffeur de la Mini-Cooper mériterait vraiment une peine adéquate.

A la suite de cette décision du ministère public donc, il sera sûr que cette affaire va bientôt connaître un rebondissement juste à un moment où le concerné s’estime être quitte envers ses victimes tuées ou encore envers la Justice malagasy. Il faut rappeler qu’il a été jugé au cours de la semaine dernière. C’était avec de désagréable surprise que des riverains l’ont vu arpenter les rues aux 67ha, avec une assurance non feinte.

 

Franck Roland"La Vérité", 10 juin 2017

Mis à jour ( Dimanche, 11 Juin 2017 07:41 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Hery Rajaonarimampianina: Fitaratr’i Gasikara (Vitrine de Madagascar)?

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter

 

Madagascar. Parti Hvm: nouveau slogan comique

 

USAID Madagascar congratulates the people of Madagascar

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

France. Aina Kuric, députée élue LREM dans la Marne

 

Alasora. Remise de dons par ITEC Alumni Madagascar à l’EPP Ambohimarina

 

Madagascar. Le Père Pedro Opeka dénonce le scandale de l'indifférence face à la misère

 

Madagascar Justice et Etat de droit. L’UMRF monte au créneau

...

 

Hery Rajaonarimampianina. Mitohy ny vesatra hitsaràna azy aoriana kely ao…