]
Les quotidiens du 27 Mar 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Reportages Publi reporatge NY KANDIDA N°3, HERY RAJAONARIMAMPIANINA

NY KANDIDA N°3, HERY RAJAONARIMAMPIANINA

************************************************

Hery Rajaonarimampianina à Antsiranana

9 Décembre 2013

Album de photos ici

* * *

Hery Rajaonarimampianina tany Antsiranana

9 Desambra 2013

Hovitaina ao anatin’ny telo volana ny sekolin’ny tanora sy ny fanarenana ny Secren

Fanintelony izao no tonga nitsidika an’Antsiranana ny kandidan’ny Hery vaovao ho an’i Madagasikara hatramin’ny volana oktobra no mankaty.

Anisan’ny kitro hifaharan’ny toe-karena, indrindra amin’ny fitanterana ny an-dranomasina i Antsiranana noho ny fananany ny seranan-tsambo sy fanamboarana ireny sambo ireny. Eo ihany koa ny lafiny fizahantany.

Betsaka ny fotodrafitrasa efa naorina, indrindra tao anatin’ny Fitondrana tetezamita ary maro ihany koa ny kasaina haorina ka anisan’izany ny fanarenana ny orinasa Secren.
Delegasiona mafonja no nanotrona ny kandida Rajaonarimampianina Hery tany an-toerana ny faran’ny herinandro teo. Faly sy ravo ny mponina satria amin’izy ireo dia anisan’ny fanomezam-boninahitra sy tsy fanaovana zanak’Ikalahafa ny fitsidihana toy izao na dia fampielezan-kevitra aza no tena fototry ny dia.

Manamarika ny fiaraha-mientana sy ny fahamafisan’ny fihavanana ihany koa izany ary midika ho fibanjinana sahady ny Repoblika faha-4. Midika izany, hoy Rajaonarimampianina Hery, fa hifampitsinjo sy hifanohana isika ka hisafidy ny laharana faha-3 ianareo amin’ny 20 desambra izao.

Maro ny ezaka efa natao tamin’ny fanampiana ny vahoaka tao Antsiranana ka anisan’izany ny fananganana ny hopitaly manara-penitra. Mbola manam-pianiavana ny hijery ny mponina, indrindra ny tanora ao an-toerana ny kandida laharana faha-3. Anisan’izany ny fanamboarana ny Secren, fananganana sekoly fampiofanana ho an’ny tanora izay ahafahan’ny tanora miatrika asa avy hatrany. Mialoha izany anefa dia haverina ny fandriampahalemana ahafahana miroso amin’ny fampandrosoana. Ao anatin’ny telo volana voalohany rehefa tonga eo amin’ny Fitondrana dia hotanteraky ny Kandida Rajaonarimampianina Hery izany raha ny nambarany.

Mitombo ny mpanohana ny Kandida N° 3

Ankoatra izay dia haverina indray ny kaompanian-tsambo ho an’i Madagasikara manokana izay efa tsy nisy nandritra ny taona maro. Famoronana asa avokoa izany rehetra izany ka afaka hiditra ao avokoa izay maniry hanao izany asa izany indrindra ny tanoran’Antsiranana « Maro ny zavatra tiana hotanterahina saingy ao anatin’ny fihavanana sy ny firaisankina no ahafahana manatanteraka izany » hoy ny kandida laharana fahatelo. Mitombo isan’andro ny antoko sy vondrona politika ary ireo fikambanana no manohana azy amin’izao fotoana izao. Noho ny fahatsapan’izy ireo ny herin’izay firaisan-kina sy fihavanana ary ny fitovian-kveitra izay izay no nahatonga azy ireo ho resy lahatra mba hampandrosoana ny Firenena sy hampiakarana ny toekarena.

Tiaray R.

**********************************************

CLIQUEZ ICI POUR LE REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE

A Mahajanga hier : Union sacrée pour la victoire de Hery Rajaonarimampianina

L’Union sacrée de toutes les forces qui soutient le changement opéré depuis 2009 a été engagée depuis Mahajanga hier pour le combat mené contre le retour au pouvoir du clan Ravalomanana. Le staff de campagne du « Hery vaovao ho an’i Madagasikara », conduit par Jules Etienne et Kolo Roger, le président Andry Rajoelina et une majorité des candidats du premier tour, à savoir Roland Ratsiraka, Pierrot Rajaonarivelo, Joseph Martin Randriamampionona dit Dadafara, Jean Eugène Voninahitsy, Julien Razafimanazato et Patrick Raharimanana ont mis au second plan leur clivage pour s’unir autour de Hery Rajaonarimapianina pour assurer sa victoire au cours du 2e tour de la présidentielle le 20 décembre.

Dans ce combat qui s’engage, le candidat du Hery Vaovao sera donc héroïquement défendu par tous ses alliés pour le changement : rien ne brisera devant l’ennemi l’Union sacrée. Effectivement, quand le retour d’un régime autoritaire menace la nation, la mobilisation générale est enclenchée. A Mahajanga hier, ces grandes formations politiques ont affiché publiquement leur union autour du candidat pour la réconciliation, Hery Rajaonarimampianina, devant une foule immense en liesse. Des représentants des grands partis politiques malgaches ont également répondu présents à Mahajanga, entre autres l’AREMA, l’AVI, le Leader Fanilo, Mapar, Gmmr et deux représentants « Hery vaovao ho an’i Madagasikara » venus spécialement de France. Une véritable union sacrée pour la victoire de Hery Rajaonarimampianina.

Hery Rajaonarimampianina a loué la présence massive de la population majungaise : « C’est la troisième fois que le HVM est venu à Mahajanga. A chaque rencontre, vous êtes de plus en plus nombreux à nous réaffirmer votre confiance. Cela prouve qu’ensemble, nous avons la détermination de développer notre pays. Votre présence témoigne votre ferme volonté à accomplir votre devoir citoyen en allant voter ce 20 décembre ».

Le candidat des forces nouvelles a souligné l’importance du « fihavanana » : « Il est vrai que tout prétendant à la Magistrature Suprême est soucieux du développement économique, social et culturel de son pays. Toutefois, il ne pourrait pas réaliser ses programmes sans rester dans l’esprit du « fihavanana ». Ainsi, nous devons unir nos forces pour assurer le développement. C’est le message fort que je veux vous passer, c’est d’ailleurs ce que nous voulons montrer aujourd’hui ».

Il a exprimé ses sincères remerciements à l’endroit de chacun de ses invités spéciaux et particulièrement au Président Andry Rajoelina : « Je remercie le Président de la Transition qui était à la tête de la lutte de 2009 qui a permis de mettre fin à la tyrannie de l’ancien régime afin de donner un nouveau souffle dans le pays. Ayez confiance que j’apporterai des forces nouvelles au pays ». Il a également réitéré ses remerciements à ses anciens concurrents, anciens candidats du premier tour qui ont librement choisi de s’allier avec le HVM pour la victoire de tout un peuple assoiffé du vrai changement.

Le chanteur Mamy Gotso n’a pas retenu son émotion devant le public : « Il faut faire attention aux voix exprimées et faire le bon choix ce 20 Décembre. Si vous votez pour le mauvais candidat, vous serez surement rongé par le remord dès le lendemain. Ceci dit, la majorité va élire Hery Rajaonarimampianina. Voter pour l’autre camp signifie tout simplement le retour de l’emprisonnement successif sans motif et la dislocation de l’unité nationale du peuple malgache. C’est pourquoi, nous devons voter pour celui qui roule pour le fihavanana », a – t – il lâché.

Hery Rajaonarimampianina rassure les populations des régions en s’engageant pour un développement équitable de toutes régions de Madagascar

Tournée sans doute dans les annales du candidat Hery Rajaonarimampianina vendredi dans la SAVA, lors d'une visite des principaux sites économiques de cette région. Rapporté sur la TVM samedi soir au cours de la dernière partie du JT (Journal Télévisé) consacrée aux échos des propagandes des deux candidats finalistes, le candidat du Hery Vaovao a clairement déclaré qu’avec lui, il n’y aura plus de régions lésées en termes d’actions de développement : toutes les régions sont traitées de manière équitable. Voilà un engagement qui rassure, enfin, les peuples et en particulier les cadres des régions. Vive les forces nouvelles !

Revaloriser la Filière vanille pourvoyeuse de devises de la SAVA

Comme le candidat du « Hery Vaovao » est un ancien ministre des finances, il sait que la vanille reste un produit de rente qui rapporte une bonne partie des devises au pays. Il est convaincu que la force de toute la région de la SAVA réside dans la production de la vanille malgache qui bénéficie d’une renommée internationale. Il y a mis donc, vendredi, une attention particulière, à son redressement et sa revalorisation sachant que Madagascar exporte sa vanille vers les pays européens, américains et récemment vers le Japon, et la Chine aussi a commencé à commander des tonnes de vanille de Madagascar. Il fut un temps où Madagascar produit annuellement 4.500 à 5.000 tonnes de vanille verte pour se trouver parfois à environ 1.300 tonnes de vanille préparée et exportable.

Hery vaovao a assuré donc, hier, à Ampanefena, dans la region SAVA, de s’y mettre une fois élu Président. Dans cette optique, Hery Rajaonarimampianina de préciser que « pour regagner la bonne réputation plaçant Madagascar en pole position comme Capitale mondiale de la vanille, nous devrons miser sur le rétablissement de la sécurité afin que chaque producteur puisse entreprendre leurs activités dans la quiétude ».

Redresser la cocoteraie de Soavoanio

Hery Rajaonarimampianina a également rendu visite à la cocoteraie Soavoanio à Sambava : « Le redressement de cette société de cocoteraie de Sambava a été lancé pendant ce Régime de transition » a-t-il rappelé. Il a assuré de le poursuivre pour réintégrer plus de 950 remis au chômage technique à leur emploi. « Nous allons redonner une meilleure image de la société Soavoanio » a promis le candidat à la Magistrature Suprême lors de sa rencontre avec les employés de cette société où l’Etat dispose d’une action majoritaire.

Priorité à la réfection de la route Vohémar-Ambilobe

Mais le candidat des forces nouvelles a redonné encore plus d’espoir aux populations de la SAVA quand il a assuré qu’il va réfectionner la route Ambilobe – Vohémar, une promesse qu’il a déjà faite lors de sa campagne électorale du premier tour. Il a réaffirmé ce programme présidentiel à Vohémar, au cours du meeting qui s’est tenu au Stade Municipal d’Andranomasibe I. A maintes reprises, Hery Rajaonarimapianina a évoqué qu’il faut que  toutes les Régions de Madagascar soient traitées sur un même pied d’égalité en termes de développement.

Hery Rajaonarimampianina à la rescousse de la Sirama d’Ambilobe et de la Cacao d’Ambanja

Très rompu aux approches de planification participative des programmes de développement, le candidat des forces nouvelles a encore apporté des réponses pertinentes aux problématiques régionales de développement de chaque région. Le candidat économiste et ancien ministre des finances a visité hier samedi 7 décembre Ambilobe et Ambanja en poursuivant le contact direct avec les populations locales pour diagnostiquer avec eux les problèmes majeurs de développement et en dégager les stratégies appropriées pour le développement régional.

A Ambilobe, le candidat N°3 a visité la Commune d’Antsombondro qui se situe à 30 km de la Ville d’Ambilobe. Cette petite Commune de 36 000 populations est à 80% composée des employés de la Société SIRAMA. Ainsi, le candidat du HVM a rassuré la population d’Antsombondro d’améliorer les conditions sociales des employés de la SIRAMA. Ayant personnellement constaté que les artères reliant cette commune rurale à la ville d’Ambilobe sont encore secondaires et en très mauvais état, il a réitéré que son programme présidentiel priorise la réhabilitation des routes et des travaux publics.

La délégation présidentielle s’est ensuite déplacée à Ambanja. Nombreuses sont les demandes formulées par la population locale lors de ce passage du futur Président de la République dont la coupure fréquente de l’électricité favorisant recrudescence de l’insécurité et particulièrement la baisse invariable du prix des cacaos. En réponse à ses doléances, Hery Rajaonarimampianina a été éloquent : « lorsque je serai à la tête de ce pays, la résolution des problèmes de délestage dans tout Madagascar sera faite en seulement trois mois ». L’ancien grand Argentier a ajouté qu’il faut amplifier la puissance de l’électricité à Ambanja en exploitant des énergies renouvelables. Il a déduit qu’il s’avère important d’améliorer la qualité de ces produits pour améliorer la production afin de les vendre à des prix raisonnables. Hery Rajaonarimampianina a ainsi avancé l’utilisation de bonnes qualités de semences pour la culture de cacao permet d’améliorer la qualité présentée sur le marché international. Toutefois, afin de réaliser ces projets, le candidat du HVM a souligné la nécessité de réhabiliter les principales routes desservant les localités productrices, dont celles d’Ambanja connu pour la filière cacao. Le cacao de Madagascar est l’un des meilleurs du monde en raison du terroir exceptionnel et des variétés anciennes. On enregistre environ 6 000T/ an de production.

L’ancien Ministre des Finances a rassuré qu’il dispose de tous les atouts pour mener le pays au développement : « je suis en bons termes avec les bailleurs de fonds internationaux potentiels », a-t-il souligné. Il a indiqué qu’il a trouvé les financements nécessaires pour le développement de Madagascar à travers ses propres richesses et potentialités locales.

Dans les provinces, large rassemblement des partisans de Hajo et Camille Vital autour de Hery Vaovao

Le travail de rassemblement du candidat du « Hery Vaovao » porte ses fruits. Après les comités locaux de Hajo et Camille VITAL de la Province de Fianarantsoa la semaine dernière, ce sont les comités locaux de la Province de Toamasina de Hajo et Camille VITAL qui rejoignent le candidat du « Hery Vaovao ». Rappelons que dimanche dernier, Roland RATSIRAKA a apporté son précieux soutien au candidat Hery Vaovao. Dadafara, Pierrot Rajaonarivelo du MDM, Voninahitsy Jean Eugène des AS, Julien Razafimanazato et Patrick Razafimanazato ont emboité son pas.

* * * * * * * * * * * ** * *

Hery Rajaonarimampianina : Au-dessus de la mêlée aux législatives


Hery Rajaonarimampianina a réaffirmé, lundi dernier, au cours de sa descente à Mahitsy sa position de « rassembleur » : « Hery vaovao ho an’i Madagasikara n’a ni présenté ni soutenu aucun candidat aux prochaines législatives » a-t-il répondu aux questions des journalistes. Toutefois, il a souligné que sa formation politique accueille à bras ouverts toutes les forces vives désirant collaborer avec lui.

A la différence de son rival du camp Ravalomanana qui a présenté des candidats aux législatives, tant au nom de Avana qu’au nom de la Mouvance Ravalomanana, la position rassembleur de Hery Rajaonarimapianina attire de plus en plus d’alliance dans son camp. A preuve, après le ralliement du Tim, du Leader Fanilo, de l’Avi, du TGV, de l’UDRC, de la plate-forme MAPAR, du MTS de Roland Ratsiraka, de la Grande Plate-forme du Grand Sakalava, le candidat « Dadafara » qui a créée la surprise au cours du premier tour a annoncé hier son soutien à Hery Rajaonarimampianina convaincu de sa personnalité, son dynamisme et sa détermination à développer le pays quand il aura le marge de manœuvre une fois au pouvoir. « Le retour du clan Ravalomanana représente un danger pour le pays » explique Dadafara.

 

Même à Toliara, des membres du comité de soutien au général Camille Vital dirigé par Monsieur Edwin, ancien Leader Fanilo proche de Luc Vital, ont annoncé leur ralliement au camp Rajaonarimampianina. Dans le quartier de Toliara centre, selon des sources concordantes, le général Camille Vital a été hué par une foule quand il a annoncé son soutien au poulain de Marc Ravalomanana au cours d’un meeting. Le général Camille Vital a beaucoup souffert durant le régime Ravalomanana. Après avoir été le Chef de corps du camps militaire Raveloson Mahasampo au temps de Ratsiraka, il a été sept ans durant parmi les militaires persécutés par Marc Ravalomanana : il était sans portefeuille, il n’a reçu aucun avancement de grade et il a été même privé de ses droits civiques de se porter candidat à la mairie de Toliara ville. C’est Andry Rajoelina qui l’a libéré des jougs de Ravalomanana et il a juré de ne jamais le trahir. Que les faits sont têtus !

Calme, courtois et bon technicien, Hery Rajaonarimapianina épate le grand public

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour les dire arrivent aisément. Dans le phoning, forum et les échos des médias de ce jeudi, on voit que Hery Rajaonarimampianina a épaté le public par son aisance dans les explications des détails techniques sur ses programmes socio-économiques de redressement du pays une fois élu Président de la République. Il s’exprimait avec un ton très calme et bien posé en livrant sa vision sur les différents dossiers socio-économiques du pays. Il argumentait avec des analyses économiques claires et pertinentes étayées par des chiffres. Son rival, lui, a montré ses limites dans la connaissance des grands secteurs de développement de la nation (prix du carburants, Jirama, agriculture, tourisme, éducation, etc.). Pour couvrir ses limites en matière de débats d’idées socio-économiques, le candidat de la mouvance n’a trouvé mieux que de se rabattre sur le changement en 2009 et les difficultés socio-économiques vécues au cours de la Transition. Une attaque à laquelle Hery Rajaonarimampianina a répliqué en arguant que les dirigeants de la transition, qui est d’ailleurs inclusive et consensuelle avec la mouvance Ravalomanana notammant, n’avaient pas beaucoup de marge de manœuvre en raison du gel des aides extérieures depuis l’an 2008, à l’époque même du régime Ravalomanana dont la gestion malsaine du budget de l’Etat (par exemple, l’amalgame entre les affaires de l’Etat et celles de TIKO) a provoqué la suspension des aides extérieures pour l’économie malgache déjà sous perfusion à l’époque. A cela s’ajoute le blocage diligenté de l’extérieur par les lobbies proches de Marc Ravalomanana pour mettre à genoux le peuple malgache tout au long de cette transition. Mais Jean Louis Robinson a parfois choqué par son comportement agressif qui manquait de courtoisie digne d’un homme d’Etat. Effectivement, ce qui se construit sur des mensonges ne durent jamais puisque ses mots agressifs auront vite fait de trahir son discours électoral parfois axé sur l’apaisement politique.

Quoi qu’il en soit, Jean Louis Robinson a tourné court sur de nombreux dossiers évoqués au cours du débat. Son attaque par rapport à la santé financière de la JIRAMA aura été, par exemple, vite fait plantée par les explications techniques de Hery Rajaonarimampianina qui avançait que cela n’a rien a avoir avec le régime puisque ce sont les couts de production qui accroissent en raison de la hausse des prix des matières premières qui font tourner les machines thermiques de la JIRAMA. A sa grande surprise, Hery Rajaonarimampianana a fait savoir qu’il a déjà un programme bien ficelé pour lancer, avec des partenaires qui n’attendent que les élections, un grand projet de production d’énergies renouvelables à Madagascar. Il a ajouté qu’il va régler les problèmes de délestage dans un délai de trois mois et qu’avec cette nouvelle source d’énergie, le cout de l’énergie électrique pour les industries malgaches vont encore diminuer davantage.

Hery Rajaonarimampianina a brillé sur d’autres sujets que son rival ne maitrise pas, comme la croissance inclusive, la maitrise des prix à la pompe des carburants, les stratégies de développement agricole, la promotion du tourisme, la relance du secteur éducatif, etc. Des sujets qui touchent tout un programme de lutte contre la pauvreté que doit maitriser un prétendant à la magistrature suprême.

Hery Rajaonarimampianina annonce de grands chantiers pour vaincre l’insalubrité dans les bas quartiers

Hery Rajaonarimampianina a traversé les profonds couloirs des quartiers d’Anosibe Ouest, Anosibe Mandrangobato, Ambohibarikely jusqu’à Paraky (4ème arrondissement). Il était profondément choqué par le degré d’insalubrité de ces quartiers : « Je me demande pourquoi le développement des bas quartiers n’est – il pas réalisé depuis ces temps ? Il faut le faire pour le bien de la population » s’est-il étonné. « C’est la première fois qu’un Président nous rend directement visite » ont rétorqué les habitants de ces quartiers lamentables en termes de saletés.

Hery Rajaonarimampianiana a avancé qu’il n’est pas difficile de développer les quartiers défavorisés de la Capitale, comme ceux du 4ème arrondissement, mais les dirigeants n’ont pas convenablement pris leurs initiatives.

Résultat des courses : Antananarivo à comparer aux villes africaines comme Lagos, Accra, Abidjan, Dakar reste aujourd’hui une capitale moyenne qui doit réussir sa salubrité en engageant des actions sincères et concrètes. Jusqu’ici, tout ce qui se fait dans ce sens n’est pas perceptible, donc en réalité rien de grand n’est fait. Les allées et couloirs sont jonchés d’excréments ou d’ordures sur lesquelles poussent des herbes sauvages. Dans les bas quartiers, il n’y a pas de système de collecte, de transport et de traitement d'épuration des eaux usées avant leur rejet.

Quoi qu’il en soit, cette approche terrain a permis à Hery Rajaonarimampianina d’envisager avec les populations de grands chantiers d’assainissement pour vaincre l’insalubrité : « Si nous descendons au centre des bas quartiers, c’est pour être plus près de la population afin d’écouter ses diverses aspirations. Nous avons pu constater directement les réalités sur place le problème d’accès à l’eau potable et les insalubrités en tout genre. Ensemble, nous allons apporter les solutions adéquates : nous allons réaliser différentes infrastructures d’assainissement pour vous. Ils nous permettront de créer des emplois pour nos jeunes. Un Président doit tout d’abord être près du peuple et prêté attention à leurs soucis quotidiens » a-t-il conclu.


Madagascar Hery Vaovao: Jour-J de la campagne du 2è tour de la présidentielle 2013

Le candidat n°03, Hery Rajaonarimampianina

C’est ce 29 novembre 2013 que débute officiellement la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle qui sera couplée aux législatives, le 20 décembre 2013. Pour marquer le coup d’envoi, madagate.com a choisi l’interview du candidat n°03, Hery Rajaonarimampianina effectuée par Francis Rasoamaharo et Eric Andriamanantsara pour Madagascar Magazine.

Jeannot Ramambazafy

Hery Rajaonarimampianina s’exprime sur le premier tour : « Si vous parlez de vote sanction, elle concerne alors toute l’équipe de la transition et les signataires de la feuille de route, y compris la mouvance Ravalomanana ».

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle vous a classé en seconde position derrière le candidat Jean Louis Robinson, soutenu par l’ancien président Marc Ravalomanana. Etes-vous satisfait de ces résultats ?


" Je suis tout d’abord reconnaissant envers la population malgache. Elle a montré sa maturité en matière de démocratie. Elle s’est exprimée avec détermination dans le calme et la sérénité sur la nécessité d’accomplir jusqu’à son terme le processus électoral- seul garant de la sortie de crise. En ce qui concerne les résultats, je peux vous affirmer qu’il vaut mieux être au second tour pour espérer continuer à proposer mon projet pour Madagascar. En effet, il y a eu trente trois candidats qui se sont présentés devant la population. Et je tiens à remercier chaleureusement tous ceux et celles qui m’ont accordé leur confiance pour poursuivre notre rencontre et notre débat en vue d’un avenir meilleur ".

Compte tenu des moyens considérables que vous avez déployés, on pouvait s’attendre à ce que vous soyez largement en tête. Il semblerait qu’il y ait quelque part une sorte de «vote sanction» à votre encontre compte tenu du fait que vous ayez appartenu à une équipe qui a dirigé le pays depuis plus de 4 ans. Qu’en pensez-vous ?


" Primo, tous les candidats à cette élection ont utilisé des moyens considérables pour faire campagne. Secundo, je tiens à vous faire remarquer que le pays a été dirigé d’une manière consensuelle et inclusive dans le cadre de la feuille de route. Et si vous parlez de « vote sanction », elle concerne alors toute l’équipe de la transition et les signataires de la feuille de route, y compris la mouvance Ravalomanana qui fait partie intégrante de la transition et qui a sa part de responsabilité dans le bilan de la transition ".

Des requêtes aux fins de disqualification ont été déposées contre vous auprès de la Cour Electorale Spéciale (CES) par le proche d’un candidat concurrent au scrutin du 25 Octobre dernier. La CES les a rejetées le 13 novembre. Que pouvez-vous en dire?


" Une de mes valeurs fondamentales dans la conduite des affaires publiques, c’est le principe de l’indépendance de la justice. Dans les pays démocratiques, le dernier mot appartient toujours à la justice. Je fais entièrement confiance à la justice malgache et je respecte profondément ses décisions. Par conséquent, je me refuse de commenter toute décision de justice ".

Vous vous êtes présenté comme un candidat d’ouverture, de rassemblement et surtout indépendant. Aujourd’hui, pour le second tour, le président de la Transition Andry Rajoelina a déclaré publiquement dans la presse qu’il vous apporte son soutien officiellement. Est-ce pour vous un atout supplémentaire ?

" Par définition, un candidat de rassemblement accueille à bras ouvert tous les soutiens d’où qu’ils viennent. Je suis un candidat indépendant en étant proposé par deux candidats indépendants, en la personne de Dr Jules Etienne et Dr Kolo Roland, après la décision de la CES II. Je suis un candidat d’ouverture parce que notre philosophie malgache dit « taontrano tsy efan’irery ». Aussi, je ne veux et je ne peux me prévaloir d’être la seule personne qui puisse tirer le pays de cette crise profonde. J’ai la profonde conviction que tous les enfants de ce pays peuvent apporter leur contribution dans la relance économique, dans le développement social, dans la stabilité politique et la réconciliation nationale ".

Pensez-vous pouvoir réunir autour de vous tous les candidats originellement issus du camp de la Haute Autorité de la Transition (HAT), compte tenu des animosités et des divisions qui l’ont «miné», et ce indépendamment du fait que personne n’est maître des votes qu’il a obtenus au premier tour ?


" La révolution orange de 2009 a été le fruit de la soif de la population malgache pour une véritable démocratie. Et cette démocratie s’est exprimée lors du vote du 25 Octobre 2013. Si l’on se réfère à l’histoire politique et l’histoire des élections à Madagascar depuis l’indépendance, les résultats du premier tour marquent la victoire du peuple malgache qui a tant lutté pour la démocratie. En effet, c’est la première élection présidentielle qui a vu la participation record de candidats de différents horizons, organisée par une structure indépendante et scrupuleusement financée et surveillée par la communauté internationale. Et je dirais même que, selon les résultats officiels proclamés par la CES, sur les dix premiers candidats à cette élection présidentielle, nombreux sont issus du vent du changement, et beaucoup ont émergé durant la transition. Cette démocratie fait partie de l’acquis de la transition, et je doute fort que la population veuille un retour en arrière ".

Contrairement à votre concurrent, vous n’avez pas changé votre directeur de campagne. Y aurait-il cependant un changement de stratégie pour le second tour ?


" Une campagne présidentielle dans une élection à suffrage universelle directe comme la nôtre, c’est la rencontre d’une personne avec le peuple. C’est une vision à partager, un projet sur lequel débattre et des solutions à concrétiser. C’est une équipe ouverte qui sait rassembler toutes les sensibilités, toutes les tendances et qui sait mobiliser toutes les forces vives du pays pour le bâtir ensemble. Je laisse à d’autres le soin de faire des ajustements cosmétiques dans un but purement électoraliste ".

Quel projet de société comptez-vous proposer concrètement au peuple malgache ? Et quelles sont les principales mesures que vous allez mettre en chantier rapidement ?


" Mon projet de société est un Madagascar apaisé et stable pour un développement inclusif. Madagascar subit depuis quatre décennies les soubresauts de quatre crises politiques. Cette élection va permettre de rompre avec le cercle vicieux de la crise cyclique et commencer à bâtir un Etat fort érigé par le peuple et qui travaillera pour le peuple. L’histoire nous a enseigné qu’aucun développement ne peut être envisagé dans une situation de crise et dans un environnement anxiogène. Ma priorité c’est de rétablir l’Etat de Droit, rendre effective la bonne gouvernance et instaurer la redevabilité des dirigeants. Pour ce faire, je prône l’indépendance de la justice et l’exemplarité des dirigeants. Je m’engage aussi devant le peuple pour un développement inclusif qui verra la participation de tous dans l’effort de construction et le partage équitable des fruits de la croissance. Ainsi, il nous faudra travailler de concert avec les partenaires techniques et financiers, que je remercie en passant pour leur disponibilité et leur engagement à nos côtés. Madagascar sera l’un des plus grands chantiers de l’Afrique. A part les grands travaux, notre croissance sera basée sur le tourisme et l’agriculture avec comme cheville ouvrière le secteur privé. Mais le pays a aussi besoin de stratégies innovantes, inspirées de celles qui ont marché dans les pays émergeants pour atteindre une croissance à deux chiffres et combattre la paupérisation chronique de la population. L’éducation sera au centre de notre projet de société car pour préparer le futur il nous faut éduquer nos enfants d’aujourd’hui. Enfin les investissements directs étrangers seront encouragés et l’Etat jouera le rôle de facilitateur et assurera la sécurité des biens et des personnes mais surtout celle des investissements ".

Pour finir, quel message d’espoir pouvez-vous dire aujourd’hui à la Nation ?


" Nous sommes à la croisée des chemins. Il nous appartient de choisir entre revenir aux crises cycliques de cette dernière décennie ou nous projeter en avant pour nous enfants et nos petits-enfants. Notre projet de société accordera une place prééminente à la jeunesse et aux femmes malgaches et dans notre approche et dans la prise de décision nous devrons nous soucier de l’héritage que nous laisserons à nos descendants. Aussi le respect de l’environnement sera au centre de notre préoccupation. Je peux vous assurer qu’ensemble, le meilleur est devant nous ".


Propos recueillis par Francis Rasoamaharo et Eric Andriamanantsara, Madagascar Magazine

Mise en page pour madagate.com: Jeannot Ramambazafy - 29 novembre 2013

*****************************************************************************************

PRAOGRAMA FOTOTRA (Jereo ny video eo ambony)

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

EN ROUTE VERS LE DEUXIEME TOUR


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


TAO AMIN'NY CEG TSIMBAZAZA NY NIFIDY NY KANDIDA HERY RAJAONARIMAMPIANINA SY NY VADINY

ZOMA 25 OKTOBRA 2013. FIFIDIANANA FILOHAM-PIRENENA, FIODINANA VOALOHANY

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

DEBAT AU CARLTON ANOSY, SOIREE DU 23 OCTOBRE 2013

De g. à dr.: Abrahama Razafy (Tv Plus), J.E. Radavidson (Ma Tv), Soava Andriamarotafika (Viva Tv)

PHOTOS HARILALA RANDRIANARISON


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

FARADOBOKA ANTANANARIVO - STADE MALACAM, 23 OKTOBRA 2013




23 OKTOBRA 2013. FARADOBOKA TAO AMIN'NY STADE MALACAM ANTANIMENA


PHOTOS HARILALA RANDRIANARISON

** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ***

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

COMMUNIQUE DE PRESSE

Hery RAJAONARIMAMPIANINA dans le Sud-Ouest et dans l'Androy


Jour J -3. Retour dans la capitale de la Région Sud-ouest ainsi que dans plusieurs districts de la partie Sud de la Grande île pour rappeler les points essentiels des actions de développement du Hery Vaovao ho an’i Madagasikara en cas de victoire de son candidat à l’issue de la prochaine élection présidentielle. L’équipe de Hery RAJAONARIMAMPIANINA était à Amboasary Atsimo, Ambovombe Androy, Ampanihy, Betioky Atsimo, et Toliara, ce 22 Octobre 2013.


A Amboasary, il n’a pas manqué de citer quelques réalisations auxquelles il a participé activement pendant la période de Transition, telles que la construction du Bâtiment destiné à la branche du Ministère des Finances et du Budget ainsi que la réhabilitation du pont reliant Amboasary à d’autres districts.


Le candidat numéro 3 sur le bulletin unique a connu un succès populaire partout il a organisé des meetings. Devant une foule compacte à Ambovombe, par exemple, lui de souligner : « Hery RAJAONARIMAMPIANINA n’a pas peur des adversaires. Et son premier adversaire c’est la pauvreté. Cela signifie qu’il a déjà des solutions pour assurer une meilleure condition de vie pour tous les Malgaches ». Ll’ancien ministre des Finances et du Budget a ajouté « quand je serai Président de la République, je ferai en sorte que tous les enfants malgaches soient scolarisés pour garantir l’avenir de la génération future car un Président qui ne pense pas à l’avenir de la jeunesse malgache n’est pas un Président. Le Hery Vaovao ho an’i Madagasikara est prêt à vous apporter une nouvelle force pour vous soutenir et vous accompagner dans vos activités. A propos, nous allons commencer la réfection la partie la plus inaccessible de la route nationale N°13 pour résoudre les problèmes de communication de cette Région Androy et celle Anosy. Les budgets nécessaires pour ce programme sont déjà disponibles ».


L’ancien Grand Argentier a également réitéré que l’éducation pour tous, le renforcement de la sécurité afin de protéger la population et ses biens, la promotion de la jeunesse et surtout la promotion du secteur agricole et la bonne gestion de toutes les richesses minières sont au cœur de ses actions de développement afin de redresser particulièrement l’économie locale. « La gestion transparente de ces richesses malgaches contribuera aux financements des grands projets lesquels offriront certainement des opportunités à la jeunesse malgache de travailler pour améliorer son niveau de vie. En effet, l’embellissement de votre ville, la réhabilitation des voies de communication qui vous relient à d’autres districts seront au centre de nos programmes pour garantir non seulement la création d’emplois pour les jeunes mais aussi pour éradiquer les actes de banditisme dans cette Région. Ainsi, notre but est de renforcer la lutte contre l’insécurité dans les zones rouges », a soutenu Hery RAJAONARIMAMPIANINA lors de son allocution à Betioky Atsimo. Après cette rencontre avec la population de Betioky, Hery RAJAONARIMAMPIANINA et son staff de campagne ont mis le cap sur le district d’Ampanihy où il a promis la revalorisation des tapis Mohair et les activités y afférentes qui nourrissent plusieurs familles de cette localité.


Après Ampanihy, la capitale de la Région Atsimo Andrefana a accueilli le staff de Hery Vaovao ho an’i Madagasikara. Hery RAJAONARIMAMPIANINA y a tenu à renouveler ses promesses devant la population venue en liesse sur le lieu où le grand meeting a été tenu pour consolider ses relations avec porte-fanion du Hery Vaovao. « Je suis convaincu que, demain, nous avons un Toliary pionnier, après avoir mis en place un Etat de droit, un Etat puissant et fort ». Et lui d’ajouter : « Nous allons surtout développer le volet socio-économique de cette Région afin de bâtir un nouveau Toliary, non seulement prêt à combattre la pauvreté mais aussi et surtout prêt à redresser le pays tout entier ». En cette veille de la fin de la campagne électorale, le Hery Vaovao ho an’i Madagasikara a rassuré, encore une fois, les populations locales de bien veiller aux intérêts supérieurs de la Nation sur tous les plans afin que celles-ci bénéficient davantage des retombées économiques de ces richesses.


Par ailleurs, Hery RAJAONARIMAMPIANINA a profité de ce passage dans les Régions Androy et Sud-Ouest, pour marteler que le Hery Vaovao ne dispose plus que quelques jours pour convaincre la population. « La date du 25 Octobre approche. C’est la date décisive durant laquelle vous devez vous exprimez pour prendre en main l’avenir de la Nation. Je vous invite à vous rendre aux urnes ce Vendredi car la réalisation de ces projets n’attend plus que vous. Ainsi, n’oubliez pas de voter le numéro 3 sur le bulletin unique. Je vous fais confiance et rendez-vous à la Quatrième République ».

Antananarivo, le 22 Octobre 2013

La Cellule de Communication

« Hery Vaovao ho an’i Madagasikara »


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

VIDEO 1 ---------------- VIDEO 2 ------------ VIDEO 3 -------------- VIDEO 4

A la "Une" du journal "Ma-Laza" du 22 octobre 2013



VIDEO HANDAO HIFIDY !


IREO KANDIDA DIMY TAO AMINY TV PLUS, 18 OKTOBRA 2013


HERY VAOVAO HO FILOHA 1

HERY VAOVAO HO FILOHA 2

********************************************

TANY ITASY SY TOAMASINA

**************************

TANY AMBATONDRAZAKA

TANY AMIN'NY FARITRA ALAOTRA MANGORO

***********************************

HERY VAOVAO N°3 TAO ANTSONJOMBE

*************************

KARNAVAL TAO MAHAJANGA NATOKANA HO AN'NY HERY VAOVAO N°3


**************************************************

FAMBOLENA

Hanamboatra toho-drano ny fanjakana tarihiny

Rehefa avy nitsidika ny tanàn’ny Mahitsy, Sabotsy Ambohitromby, Antanifotsy, Antsirabe, Arivonimamo, Vatomandry, Antanambao Manampotsy, Anosibeanala, Mahanoro, Brickaville, Vavatenina ary Sainte-Marie ny kandida faha-33 dia izao no tsikariny sy tsapany: “Araky ny tarehi-marika voaray farany dia tsy mifanaraka amin’ny velaran-tany azo ambolena ny vokatry azo ao Antanifotsy. Resaka fandrindrana ny rano no mahatonga izany. Ka ny fanjakana tarihiko dia hanangana asa goavana fanamboarana toho-drano. Izany dia hampiroborobo ireo vokatra hita ao amin’io faritra io sy any amin’ny faritra rehetra ihany koa”.

SEHATRA IRAISAM-PIRENENA

Tao anatin'ny fotoana fohin'ny Tetezamita dia nahavita fifanarahana tamin'ny Afd ny kandida Hery Rajaonarimampianina, laharana fah-33. Ary raha teny frantsay no resahina dia tsy hanambaka ny afa izy. Jereo io video eo ambony io.

*****************************************




Novotel Paris Porte d'Italie Samedi 12 Octobre 2013

Patrick Rajoelina et Alice Rabemanantsoa, Présidente du Comité de soutien à Hery Vaovao

Extraits de l’intervention de Patrick RAJOELINA
(Mouvement civique FANORENANA)

Lors du meeting du Comité de soutien à Hery Vaovao (Paris, le 12 octobre 2013)

Depuis 5 longues années, notre Pays vit une funeste crise qui doit maintenant cesser.

Les élections du 25 octobre prochain mettront fin, nous l’espérons tous, à cette situation catastrophique pour notre économie et pour le Peuple de Madagascar.

Ne ratons pas ce rendez-vous qui, s’il ne se tient pas, entraînera notre pays vers le chaos… et personne dans le monde ne nous aidera à nous relever. Soyons-en sûrs !

Pour moi, les 3 priorités immédiates sont :

- apaiser la société malagasy en renforçant notre Fihavanana ;

- redonner un espoir, une dynamique et une voie claire pour le développement ;

- renforcer l’Unité nationale autour d’un projet politique crédible.

Pour moi, au cours des 5 années à venir, il y a 3 enjeux majeurs :

- restaurer l’autorité de l’Etat pour rétablir la confiance des citoyens. Il nous faut bâtir un Etat neutre et laïc, en renforçant la sécurité publique et en donnant davantage de pouvoir et de moyens aux collectivités locales pour le développement équitable de TOUTES les régions de notre Pays ;

- redonner toute sa place à la jeunesse en lui offrant les moyens, depuis l’EPP jusqu’à l’université, d’un enseignement de qualité. Nous devons permettre à nos jeunes de créer leurs propres entreprises. Enfin, nous devons leur donner les moyens, par des bourses internationales, de s’ouvrir sur le monde et de revenir au Pays pour participer au développement ;

- faire rayonner notre Pays grâce à une diplomatie de combat qui remettra notre Pays au cœur du concert des Nations (ONU, Francophonie…). Une diplomatie qui mobilisera toutes les communautés malagasy à l’étranger pour le développement et le rayonnement de notre Pays et qui fera la promotion tous azimuts de nos trésors culturels, de nos richesses naturelles et de notre civilisation.

Ces défis là, je sais que Hery Rajaonarimampianina est capable d’y faire face, qu’il en a la volonté et surtout comme Chef de l’Etat, il en aura l’ardente obligation.

Mais bien au-delà de tout cela, pourquoi ai-je apporté mon soutien à Hery Vaovao ?

- parce que c’est un homme nouveau, rassembleur et fraternel qui inspire la sérénité dont notre Pays a vraiment besoin aujourd’hui ;

- parce qu’il est compétent et il l’a prouvé : il a su maintenir un équilibre financier (maintien du cours de l’ariary…) pendant 5 ans, il a su maintenir notre dette extérieure à un niveau raisonnable et enfin, il a pu faire face aux obligations de l’Etat , notamment en matière de paiement des fonctionnaires. ;

- parce que je sais qu’il a la farouche volonté de construire un Madagasikara Vaovao avec des femmes et des hommes neufs, crédibles et audibles au plan international. Il faut aujourd’hui en effet rassurer la communauté internationale avec une diplomatie digne de ce nom conduite par des hommes compétents, expérimentés et dotés de véritables réseaux nationaux et internationaux qui sont la véritable clef d’une diplomatie efficace.

Voilà pourquoi j’apporte mon soutien plein et entier à Hery Vaovao !

Ho an’ny Tanindrazana !

********************************

VIDEO ETO

Iza moa Atoa Hery Rajaonarimampianina?

Filoham-pirenena no ho fidiana fa tsy Sefo Fokontany, na koa Lehibem-paritra. Izany hoe ny hoavin’ireo Malagasy miisa 22 tapitrisa no banjinina ankapobeny.

Ato ary no hahitanao ny praograman’asan’ny kandida Hery Rajaonarimampianina rehefa izy no voafidy ho Filoha voalohan’ny Repoblika faha-IV eto Madagasikara.

Misy lafiny maro ny fiainam-pirenena. Ka raha fintinina dia ao ny:

NY FANABEAZANA SY FIOFANANA

NY ANDRIM-PANJAKANA SY NY FIAINANA ARA-POLITIKA

NY FIARAHA-MONINA SY NY KOLONTSAINA

NY SEHATRY NY ASA SY NY SEHATRA ARA-EKONOMIKA

NY SEHATRA IRAISAM-PIRENENA

NY ANGOVO SY NY FITANTERANA

NY FITSARANA SY NY FIAROVAM-PIRENENA

NY FANDRIAMPAHALEMANA

NY TONTOLO IAINANA SY NY FAMBOLENA

NY FAHASALAMANA


Fa iza tokoa moa aloha io kandida mitondra ny laharana faha-3 io?

Izao ny momban’Atoa Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial?

55 taona izy ary manambady sy manan-jaka dimy. Niofana manokana momban’ny lafiny ara-ekonomika izy. Ary manana D.E.A (Diplôme d’études approfondies) es sciences comptables avy any Québec, Canada izy. Fa teo alohan’izay dia ireto daholo ny diplaoma ananany. Ialana tsiny raha amin’ny teny frantsay :

* Diplôme de Maîtrise en Sciences Economiques à l’Etablissement d’Enseignement Supérieur de Droit, d’Economie, de Gestion et de Sciences Sociales (EESDEGS), Université d’Ankatso Antananarivo (1982)

* Diplôme d’Etudes Approfondies – DEA – en Sciences Comptables (1986), Canada.

* Diplôme d’Expertise Comptable du Certified General Accountant’s Association (C.G.A), toujours au Canada (1991).

NY ASA NANDALOVANY (ialana tsiny ny teny frantsay fa mazava kokoa)

  • Professeur à l’INSCAE (1987)
  • Expert-comptable et commissaire aux comptes
  • Directeur des Etudes à l’Institut National des Sciences Comptables de l’Administration d’Entreprises (INSCAE – 1991 à 1995)
  • cabinet d’Expertise Comptable et Commissariat aux comptes AUDITEURS ASSOCIES – C.G.A, à Antananarivo (1995)
  • Professeur permanent en finances et comptabilité.
  • Présidence de l’Ordre des Experts Comptables et Commissaires aux Comptes de Madagascar en 2003 à 2008.

2009 - 2013

Ny taona 2009 dia notendrena ho ministry ny Vola sy ny Teti-bolam-panjaka Andriamatoa Hery Rajaonarimampianina. Raha fintinina dia tsotra: nandritra ny efa-taona mahery dia nasehony ny fahaizany mitantana ny volam-bahoaka. Ka na niantona aza ny vola avy amin’ireo mpamatsy vola mahazatra (“Aide publique du développement”) dia tsy nitotongana loatra ny sandan'ny vola ariary; tsy nisy hoe mpiasam-panjakana nitokona satria hoe tsy nandray karama. Marina fa nisy ny fahatarana fa tsy nisy fiantraikany tamin’ny fiainam-bahoaka ankapobeny.

Fitokonana nisy ambadika politika no niseho, izay no nahatonga azy ireo tsy naharitra, satria tombontsoan’olom-bitsy no nezahana niarovana (Seces, Sempama, dokotera mpitsara…). Teo anilan’izany, be ihany ny soritr’asa vita tao anatin’izay fotoana fohy izany, ary indrindra tao anatin’ny fe-potoana voafetra, eo anelanelan’ny repoblika faha-III sy faha-IV. Ny mpanakiana moa misy ary hisy foana. Fa raha ny ankapoben’ny fiainan’ny Malagasy no banjinina dia azo lazaina fa tsy nibaby trosa ny vahoaka nandritra io fe-potoana io, kanefa afaka nanilika ny ampahan’ireo trosa navelan’ny mpitondra nifandimby teto amin’ny Firenena Malagasy.

 

********************************************

HERY RAJAONARIMAMPIANINA B I O G R A P H I E

ECONOMISTE, plus précisément doté d’une double compétence en Sciences Economiques, en Economie financière et Développement d’une part et en Finances et Comptabilité, d’autre part, Hery RAJAONARIMAMPIANINA a naturellement une double vision complémentaire dans les domaines macroéconomique et microéconomique.

Son parcours d’étudiant est une illustration de ce que l’enseignement public supérieur à Madagascar est capable de faire, à savoir une réelle capacité de former valablement les élites. Après un début classique [il a intégré l’université à 18 ans], Hery RAJAONARIMAMPIANINA a en effet obtenu en 1982 son diplôme de Maîtrise en Sciences Economiques à l’Etablissement d’Enseignement Supérieur de Droit, d’Economie, de Gestion et de Sciences Sociales (EESDEGS) - Université d’Ankatso Antananarivo.

Il y a par la suite effectué ses études de troisième cycle en Sciences Economiques avant de compléter sa formation supérieure à l’extérieur, cette fois-ci en Finances et Comptabilité, plus précisément à l’Université de Trois Rivières, Quebec, CANADA, où il décrocha en 1986 son Diplôme d’Etudes Approfondies – DEA – en Sciences Comptables.

Il fit, en 1987, un bref retour à Madagascar pour enseigner à l’INSCAE avant de parachever sa formation et stage professionnel, sanctionnés par son Diplôme d’Expertise Comptable du Certified General Accountant’s Association (C.G.A), toujours au Canada, en 1991.

 

Muni de tels bagages, la facilité aurait pu lui dicter le choix d’une carrière professionnelle de Financier ou d’EXPERT COMPTABLE à l’étranger. Hery RAJAONARIMAMPIANINA décida de rentrer dans son pays où il va faire une carrière professionnelle exemplaire, tout en s’impliquant dans des responsabilités extra professionnelles importantes.

Valorisant le TRAVAIL et la JEUNESSE, c’est logiquement qu’il accepte en 1991 le poste de Directeur des Etudes à l’Institut National des Sciences Comptables de l’Administration d’Entreprises (INSCAE), poste qu’il occupa jusqu’en 1995, tout en exerçant sa profession d’Expert Comptable.

Il est toujours, à ce jour, PROFESSEUR PERMANENT en finances et comptabilité auprès de cet Institut. Il assurait également des cours à l’Université d’Antananarivo et à l’IAE de METZ (France).

En 1995, il fonde le cabinet d’Expertise Comptable et Commissariat aux comptes AUDITEURS ASSOCIES - C.G.A, à Antananarivo, qui a acquit très rapidement ses lettres de noblesses et sa place dans le milieu des finances et de l’économie nationale et internationale.

Fort d’une cinquantaine de collaborateurs, le cabinet intervient dans tout Madagascar sur de multitudes branches d’activités de sociétés, d’organismes nationaux et internationaux, de projets financés par les bailleurs de fonds, dans le domaine du conseil, audit, comptabilité, juridique, organisations financières et sociales.

Sa compétence et sa forte implication dans ce qu’il entreprend ont valu à Hery RAJAONARIMAMPIANINA la reconnaissance de ses pairs qui l’ont porté à la Présidence de l’Ordre des Experts Comptables et Commissaires aux Comptes de Madagascar en 2003, et ce durant cinq ans.

Ouvert et toujours disposé à assumer les responsabilités qu’il estime devoir, l’homme s’est vu confier la vice-présidence du Conseil Supérieur de la Comptabilité (CSC) ou encore a été nommé Conseiller du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité depuis 2004, défendant ici une de ses valeurs.

C’est un homme de FOI et de conviction qui participe activement aux actions en faveur de l’Eglise protestante, dont il est membre, mais aussi de toutes les confessions classiques traditionnelles. Il participe à divers projets de société, à des actions civiles et sociales.

Lorsqu’en 2009, il fût appelé pour occuper le poste de Ministre des Finances et du Budget, Hery RAJAONARIMAMPIANINA accepta la charge de cette responsabilité malgré le contexte particulièrement difficile. Ce dernier était, on le sait, marqué par la fermeture des vannes de l’aide publique au développement ou encore par le retrait des principaux bailleurs de fonds des projets en cours, le tout aggravé par une situation économique internationale dégradée et une crise nationale aigue.

QUATRE ANS comme Ministre des Finances et du Budget ont montré, une fois encore, les capacités d’exception de maîtrise de notre homme qui, grâce à sa rigueur et sa compétence, a réussi l’exploit de contenir l’inflation, l’ariary est resté stable, mais aussi de payer en temps et en heure les fonctionnaires et les agents de l’Etat.

Par ailleurs, il a résolu avec doigté et respect des hommes les crises sociales à répétition, liées au contexte, dans les Universités (Enseignants, Etudiants, Personnel Technique), les milieux hospitaliers (médecins, paramédicaux), les agents des Douanes…..

Président du Conseil d’Administration d’Air Madagascar depuis juillet 2011, il a su trouver les ressources humaines et matérielles et défini une politique de redressement qui ont su donner un nouvel envol à la compagnie aérienne nationale dont les états financiers étaient exsangues après plusieurs années de gestion dispendieuse.

Technicien animé par un esprit d’ouverture et de dialogue, votre candidat est convaincu que le rassemblement de toutes les forces est la solution opportune pour sortir Madagascar de la situation actuelle. HERY VAOVAO ho an’i Madagasikara a vu naturellement le jour.

Ny kandida Hery Rajaonarimampianina tao amin'ny Coliseum Antsonjombe

Tsy azo hivalamparana ela loatra anefa izany hoe Tetezamita satria ara-bakiteny dia FE-POTOANA VOAFETRA izy io. Tsy maintsy olona voafidy no mitondra ny tany sy ny fanjakana. Izay koa ny fototry ny Demokrasia. Rehefa nandeha ny andro, ny volana sy ny taona, ka tsy nahitana vaha-olana ilay hoe “Tetezamita iaraha-mitantana” (be loatra ny hevitra tsy mitovy, be loatra ny fingana), dia tapaka ihany ny daty hanaovana ny fifidianana hiverenana amin’ny ara-dàlana (“retour à l’ordre constitutionnel”). Tsy hamaha ny krizy nisy hatramin’ny taona 1895 velively akory izany fa kosa rehefa mpitondra voafidy no mitondra, izany hoe eken’ny maro an’isa, dia afaka mibanjina ny hoavy am-pitoniana kokoa ry zareo.

Izany rehetra izany no tena nahatonga an’Andriamatoa Hery Rajaonarimampianina nanapa-kevitra hirotsaka kandida filoham-pirenena, amin’ny fifidiana izay tontosaina ny 25 Oktobra 2013. Ary dia niala tamin’ny toerany ministry ny Vola sy ny Teti-bolam-panjaka izy, nanangana ny fikambanana “Hery Vaovao”, ka lasa kandida mitondra ny laharaha faha-3.

PRAOGRAMA SY VINA


Malagasy monina eto Madagasikara miisa 7.823.305 no hifidy izay ho filoha voalohan’ny Repoblika faha-IV, ny zoma 25 Oktobra 2013. Ny mpanenjika moa misy ary hisy foana, tsy tokony hisy mahagaga izany. Adi-hevitra anefa no tokony handresen-dahatra fa tsy ny lasa tsy hiverina intsony sy ny fidirana amin’ny fiainan’olona ka atao daholo ny hanimbana ny mpifanandrina. Azy ireo ny azy satria ny fiainana mitohy ary hitohy foana. Tsy mahay maka lesona avy amin’ny fiainan’ny zanak’olombelona mihitsy amin’ny hoe: ny zavatra atao na tenenina dia mifototra aminao foana, na ela na aingana, na ratsy na tsara. Ny anay moa dia praograma no tsapanay fa ilain’ny mpifidy. Ary amin’ny teny Malagasy mazava, fa tsy vazaha akory no hifidy, aleho averina izany.

Koa ato no hahitanao mpamaky ny proagrama sy vina (voakilasy ery ambony) kasain’ny kandida faha-3, Hery Rajaonarimampianina, tontosaina rehefa lany ho Filoham-pirenena izy.

Sary santionany tao Miarinarivo, ny 12 oktobra 2013

Manomboka ny asabotsy faha-12 Oktobra 2013 dia ireto distrika manaraka ireto no hotsidihan’ny kandida faha-3: Fenoarivobe, Miarinarivo, Antanifotsy ary Andramasina.

************************************************

TALOHAN'NY NAHA KANDIDA AZY


www.madagate.com

Mis à jour ( Mardi, 10 Décembre 2013 14:42 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagascar photographie. Le grand Emile Rakotondrazaka nous a quittés

 

Madagascar rejoint «Une Heure pour la Terre» initiée il y a 10 ans par WWF

  ...

 

Antananarivo. WMG: un salon inédit pour entamer 2017

 

Antananarivo. 3 décorations pour la Journée internationale de la Francophonie 2017

 

Antananarivo. Prévis de Mahanaro sauvé des yeux par Juliana et Elisée Ratsiraka

 

Madagascar-UE: un dialogue politique de mal entendus?

 

Ankatso. Med'S EVENT V à l'Université

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Ranavalona III. Never forget the Last Queen of Madagascar