]
Les quotidiens du 24 Sep 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Reportages Manifestation Andry Rajoelina à Paris fait appel à toutes les forces vives

Andry Rajoelina à Paris fait appel à toutes les forces vives

Appel à toutes les forces vives  (Paru dans le journal quotidien la Vérité)

TGVE-Augustin Andriamananoro-Andry-TGV
Invité de Tgv Europe, le maire de la commune urbaine d’Antananarivo, Andry Rajoelina, a rencontré, samedi dernier, la diaspora malgache de France. 

Après avoir exposé ses projets pour l’embellissement de la Capitale, il a lancé un appel solennel à toutes les forces vives de la nation à se donner la main pour  faire face à la politique de développement. Cette  première prestation du maire de la capitale, favorablement appréciée par l’assistance, lui a permis d’annoncer publiquement que la Tgv reste encore, pour l’instant, une association pour le développement, sans pour autant écarter totalement l’idée de la transformer en un parti politique d’ici 3 à 5 ans…

Répondant à l’invitation de l’association Tgv Europe, le maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, a rencontré la diaspora malgache vivant en Europe avant de s’envoler vers Canada pour assister à l’assemblée générale de l’association des maires francophones. Cette rencontre inédite a permis au premier magistrat de la Ville des Mille d’expliquer à l’assistance les tenants et aboutissants de son programme de développement de la Capitale. Toutefois, il a reconnu ses limites, notamment financières, raison pour laquelle il a lancé un appel pressant à toutes les forces vives de la nation afin de travailler de concert, dont l’objectif final n’est autre que le développement de la Capitale, voire du pays tout entier.
Pour ce jeune maire, « notre pays a besoin de l’apport de tous les Malgaches devant la pauvreté qui se généralise». Du coup, il a annoncé qu’il « est prêt à collaborer avec tout le monde, quelles que soit ses opinions ou son parti politique ». Dans ce même ordre d’idées, le conférencier a également sollicité les membres de la diaspora à prêter main forte à l’équipe de la commune urbaine d’Antananarivo sur la reconstruction de l’Hôtel de ville. Visiblement, le maire d’Antananarivo se veut être un rassembleur devant les conflits politiques qui commencent à empoisonner le vécu quotidien des hommes politiques en général. A cet effet, M. Rajoelina a déclaré que la Tgv (« Tanora Gasy Vonona ») reste, du moins pour l’instant, une association à vocation économique. Toutefois, il a laissé entendre que son association pourrait devenir un parti politique d’ici 3 à 5 ans, selon l’évolution de la situation.



 400 personnes…

C’est dans la salle des fêtes de la mairie du 4è arrondissement de Paris, plein à craquer, que près de 400 personnes -en provenance non seulement de diverses grandes villes de France, mais aussi de l’Angleterre, de la Suisse, d’Allemagne- sont venues écouter le maire de la commune urbaine d’Antananarivo. Beaucoup ont apprécié ses prestations et n’ont pas hésité à prendre le micro pour avoir de plus amples informations sur les affaires qui ont défrayé les chroniques ces derniers temps.
Sans pour autant se lancer dans des discussions stériles ou dans des propos provocateurs, M. Rajoelina a axé ses interventions sur ses politiques d’embellissement de la ville et de développement. Toutefois, il n’a pas manqué d’évoquer les coups bas perpétrés par les gens du pouvoir à son encontre. A citer la diminution du pouvoir du maire ainsi que les manœuvres pour déclassifier la trésorerie de la capitale. « Il y a une grande différence entre le pouvoir du maire au moment où les poulains du Tim étaient à Tsimbazaza qu’à l’heure actuelle », a-t-il regretté.

A noter que plusieurs mouvances ont assisté à la conférence de Andry Rajoelina. Entre autres, « Gasy Mahery » de Eric Rajaona, « Psdum-Europe » conduite par Mon Désir Zafasambatra, « Hetsika Diaspora » de Philippe Rajaona, « Assidu » de Julien R… A noter que la vice-présidente du département de Seine Maritime, Mme Dominique Chauvel, a également assisté à cette conférence, organisée par le leader de Tgv-Europe et non moins conseiller technique du maire, Augustin Andriamananoro.
Outre la prestation du maire, l’occasion a été mise à profit par Haingotiana Raharison pour dévoiler aux membres de la diaspora le projet de reconstruction de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Quant à Nirina Andriamialisoa, elle a mis l’accent sur le projet pour faire de la Capitale une ville propre et moderne. Faut-il signaler qu’Antananarivo fait partie des premières villes les plus polluées au monde. Et enfin, Augustin Andriamananoro a expliqué le projet de la mairie de la capitale sur la formation à la carte, avant de passer à la séance de questions-réponses. En somme, tout le monde a été conscient que la situation, sur tous les plans, semble critique. Et qu’il est grand temps de prendre les dispositions qui s’imposent.

Alphonse Maka
(De passage à Paris)

Mis à jour ( Mardi, 14 Octobre 2008 14:15 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagascar - Karanas : Faites le premier pas, ne soyez plus ingrats

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

La Réunion. Le pianiste Jeanot Rabeson est parti jouer au paradis des jazzmen

 

Madagascar Sud. Accord UE/UNICEF d’exploration d’eau souterraine par imagerie satellitaire

 

Toliara. L’Ong Welthungerhilfe (WHH) réhabilite la décharge de Tsongobory

 

Hery Rajaonarimampianina à Londres. L’évidence d’un je m’en-foutisme culturel certain

 

Antananarivo Seces. Diso fanantenana nohon’ny afitsok’ireo mpitondra sasantsasany

 

Madagascar. 9.500.000 euros de l’UE en appui au programme Dinika 2

 

Hiary Rapanoelina. Libéré en appel, après 6 mois passés en prison

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter