]
Les quotidiens du 22 Jan 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Monde malgache Portrait Abel Rakotozanany. Un lion de l’audiovisuel s’en est allé sans bruit

Abel Rakotozanany. Un lion de l’audiovisuel s’en est allé sans bruit

Comme moi, il est né le 6 août. Lui en 1951, moi en 1954. Ayant donc atteint pleinement ses 65 ans, il s’en est allé sans bruit, quatre jours plus tard, le 10 août 2016 au soir. Il s’agit de mon frère, confrère et ami Abel Rakotozanany.


Abel Rakotozanany

Diplômé en sociologie, Bebel a bifurqué vers l’audiovisuel au début des années 1970. Pour ce faire, il a suivi une formation à l’INA (Institut national de l’audiovisuel) de Paris, dans la prise de vue et la réalisation. En 1973, il entre à la TVM. Là, il sera le concepteur d’une émission qui sera connue de tout Madagascar et même du monde entier : « Mbarakaly ». Cela signifie « Bienvenue » sur toute la côte Est malgache. Le but est de mettre en valeur l’identité culturelle malgache à travers les divers domaines que sont la musique, la photographie, la peinture, la littérature, les arts scéniques (danse, hira gasy, théâtre…) et culinaires. En fait, il s’agit d’un spectacle filmé en direct -au début, toujours dans la salle Albert Camus de l’actuel Institut français de Madagascar ex-CCAC- puis retransmis sur la chaine nationale avec des interviews.

Le point de presse annonçant le retour de "Mbarakaly". Sur la photo, Abel est troisième à partir de la gauche

« Mbarakaky » a duré une bonne trentaine d’années puis s’est arrêté, comme çà… Puis, le 30 août 2015, c’est le grand retour à la TVM. J’ai vu cette émission diffusée le 20 décembre 2015. Elle se focalise sur les enjeux des réseaux sociaux, l’importance du livre face à l’évolution technologique, le 150ème anniversaire de la presse à Madagascar et le 20ème anniversaire  du club des journalistes doyens dont je fais partie.

Tsilavina Ralaindimby, au temps des beaux jours d'«Horizons Communication»

Mais Bebel était atteint d'insuffisance rénale. Il a été hospitalisé dans le courant du mois de juillet 2016. Las: ce battant, ce lion de l’audiovisuel a été terrassé au cours de son opération. Il avait formé plusieurs jeunes dans ce domaine de l’image et du son. Il ne faut pas oublié qu’Abel Rakotozanany a aussi été l’un des piliers de la société « Horizons Communication » de Tsilavina Ralaindimby, avec Ikotoniaina.


Lors d’une interview d’Abel Rakotozanany faite par le confrère Patrice Rabe, en janvier 2009, il avait déclaré : « Je mets mon expertise au service de mes confrères ». Et, effectivement, il s’est consacré à la formation de ses jeunes confrères et a fait bénéficier de ses conseils les entreprises de communication qui le désirent. Les étudiants d’E-Media, alors sis à Ambatomitsangana, se rappelleront toujours de Monsieur Abel.


Abel Rakotozanany sera enterré à Ambohimangakely ce 11 août 2016. Je suis très malheureux car je ne peux vraiment pas aller immortaliser ses obsèques. Pour lui rendre hommage, la TVM réalisera une émission « Mbarakaly » qui lui sera entièrement dédiée.

Photo que j'ai pris le 03 mai 2009, Journée internationale de la Liberté de la Presse. Abel Rakotozanany suivi d'Henry Rahaingoson (alias le poète Di) qui nous a quitté le 13 avril 2016

Au nom de toute l’équipe de madagate, je présente mes plus sincères et profondes condoléances à toute la famille d’Abel Rakotozanany. A bientôt dans une autre vie, Bebel !

Jeannot Ramambazafy- 11 août 2016

Mis à jour ( Vendredi, 12 Août 2016 03:12 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter

 

Ambohimalazabe. Manameloka ny fandoroana ny Rova ny Printsy Dr Ndriana Rabaroelina

 

Madagate.org: nodimandry ny renin’ny mpaka sarinay Harilala Randrianarison

 

Hery Rajaonarimampianina, 31 Desambra 2016. Tena Filoha tokoa va re sa...?

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Madagascar bénéficie d’un financement de plus de 3 millions de livre sterling du DFID du Royaume-Uni

 

Antananarivo BIT. Esquisse d’un plan d’action national dans l’optique de l’ODD 8

 

Madagascar 2014-2016: sous le sceau de Lucifer. Contenu, où, combien?

 

Razafindrakoto Gérard «Randrenja». Lasa ny «rôle» fa ny sarimihetsika notontosainy hitoetra mandrizay

 

Ranavalona III. Never forget the Last Queen of Madagascar