]
Les quotidiens du 23 Jul 2017
[ Midi ]
[ Express ]
[ Moov ]
Home Editorial Interview Virginie Bommartin sur Madagate. Interview exclusive d’une battante

Virginie Bommartin sur Madagate. Interview exclusive d’une battante

Virginie Bommartin au balcon de l’association AVFT (association contre les violences faites  aux femmes au travail)


A la suite de la sortie de l’ouvrage « Justice pour un hôpital malade » de Virginie Bommartin, un livre « compressant 10 ans de calvaire », selon l’auteur elle-même, j’ai décidé, pour vous lecteurs de madagate, d’en savoir plus. D’où cette interview inédite et merci les Ntic ! Les photos ont été fournies par Virginie la battante.

MADAGATE: 2004-2015. Cela fait 11 ans. Combien de temps êtes-vous restée dans ce milieu hospitalier?

Virginie Bommartin: Du 18 octobre 2004 à octobre 2013.

Virginie Bommartin blessée...

MADAGATE: De quelle manière l'avez-vous quitté? Renvoi ou démission?

Virginie Bommartin: En allant jusqu’au bout du processus proche de la démission et de la renonciation épuisée et abimée par autant d’affront, d’injustice et d’anomalies incroyables… Mais une mutation  inespérée  de dernière minute m’a sauvée, obtenue par ma persévérance, Grâce à Dieu tout puissant et à lui seul !

MADAGATE: Combien de temps a duré la rédaction du livre

Virginie Bommartin: 3 ans avec des temps de respiration d’interrogation la saisie du manuscrit et la durée des corrections…

MADAGATE: Qu'est-ce qui a été le vrai déclic qui vous a poussé à l'écrire?

Virginie Bommartin humiliée...

Virginie Bommartin: Le déclic pour écrire mon livre s’est produit par la force des choses n’ayant eu  aucune autre alternative  que d’anéantir peut-être le mauvais sort qui m’était  fait et sur le conseil de l’association AVFT (association contre les violences faites  aux femmes au travail). D’ailleurs, à la page numéro 5 qui n’apparait pas dans l’extrait en ligne,  j’écris : « En lisant ce livre et, en vous faisant un avis vous ferez Justice, il n’y en aura aucune autre ». Il me semble que tout est dit dans cette première phrase du livre ; naturellement la suite du livre avec tous les détails révoltants et abjectes  que le lecteur découvrira très  progressivement le conduira  à bien comprendre les processus pervers et dégénérés  dont j’ai été victime  puis il découvrira  la chronologie  administrative et judiciaire, autre volet du livre qui lui donnera fort à réfléchir…. à cette chronologie  des pièces authentiques sont jointes car il ne s’agit pas d’une fiction mais hélas de la réalité …

MADAGATE: Ici comme ailleurs, et plus ici à Madagascar qu'ailleurs, le monde de la santé est réellement malade. Certaines pratiques insensées se font au vu et au su de tout le monde. L'argent est roi et la corruption s'est institutionnalisée. Dénoncer ne suffit plus. A votre avis serait-il possible, dès lors, de rédiger un livre sur le même sujet mais en milieu hospitalier malgache?

Virginie Bommartin se demandant si elle doit tout laisser tomber ou continuer?

Virginie Bommartin: Bien sûr que le monde souffre et comme vous l’évoquez peut-être plus à Madagascar qu’ailleurs je n’en sais plus rien le monde est tellement souffrant …!  Je vous remercie par conséquent de cette pertinente question. Tout d’abord oui toute souffrance toute injustice mérite d’être comprise pour éviter  si possible d’avoir à en guérir et éviter de refaire les mêmes erreurs peut-être ... Sachez que de très nombreuses maladies et suicides se manifestent ou se retrouvent dans ce qui est d’actualité le « burn out » Il ne s’agit pas pour moi de dénoncer mais de m’exprimer tout simplement de raconter mon histoire, dans un  Pays  là où je me trouve et qui  est la France …

MADAGATE: A la suite de la publication de votre livre, qu'est-ce qui a changé dans votre vie, au sein de la société: famille, amis, connaissances... Quelles ont été les réactions les plus frappantes? Négatives comme positives?

Virginie Bommartin: Le livre vient de sortir sur internet et il est actuellement en place dans les librairies et différents  points de distribution depuis quelques jours. Mes trois enfants viennent de découvrir mon histoire en lisant un exemplaire que j’ai offert à chacun d’entre eux ils étaient bouleversés d’autant que je leur cachais mon histoire pour les protéger et parce que j’avais honte ….  Je l’ai cachée aussi à ma famille pour les  mêmes raisons jusqu’à ce jour …

MADAGATE: Un premier pas a été accompli. Songez-vous à, écrire ce genre de témoignage dans d'autres domaines ou allez-vous carrément devenir écrivaine avec des romans du genre fiction?

C'est décidé! Virginie Bommartin se battra!

Virginie Bommartin: Jamais de la vie !  Si mon livre peut éclairer  mes compatriotes à partir de mon long combat  et permettre aux femmes du monde de se faire un avis en le lisant  un pas sera fait … c’est mon but… Mais aussi celui d’expliquer à quel point dysfonctionnent les choses pour certains et pas du tout pour d’autres …

MADAGATE: Ce livre, en tout cas, démontre qu'il y a un combat à faire et que ce n'est pas seulement un cri du cœur. La création d'une association de "victimes" est-elle en chemin? Et quel en sera le cheval de bataille? Dénoncer pour dénoncer (donc sans aucun impact) ou dénoncer pour qu'il y ait des changements réels (les coupables doivent être punis)? Quand comptez-vous faire un passage au pays et allez-vous (re) présenter cet ouvrage?

Virginie Bommartin dans la fraîcheur de la neige

Virginie Bommartin: Il existe des associations importantes et compétentes auxquelles je fais référence et celles-ci apparaissent dans 2 pièces jointes au chapitre chronologie administratives et judiciaires de mon livre.  Elles  ont rencontrées bien des difficultés  pour faire valoir les droits des femmes et des personnes qu’elles défendent … Je me suis rapprochée  aussi des politiques et de personnalités importants dont certaines apparaissent en pièces jointes dans mon livre au même chapitre … Le lecteur ne pourra se faire un avis qu’ après avoir lu les 138 pages de mon livre « compressant » ainsi 10 ans de calvaire car je vous avoue que j’aurai préféré ne pas avoir eu à l’écrire croyez-moi …!!

MADAGATE: Merci pour les lecteurs de madagate et à bientôt !

Photo de Virginie Bommartin prise sur sa chère île natale: Madagascar

Virginie Bommartin: Je crois que les sujets essentiels sont abordés dans cette interview. Je vous en remercie et, enfin, je crois que ces sujets en eux-mêmes traitent de différentes  autres questions qui peuvent venir à l’esprit de chacun d'entre nous … J’espère venir présenter mon ouvrage dès que possible à ma chère Ile natale que j’aime tant …


Interview exclusive de Jeannot Ramambazafy

Mis à jour ( Mardi, 22 Septembre 2015 16:42 )  
Bannière

Madagate Affiche

 

Madagascar liberté d'expression. Réactions du MLE face aux inepties du régime Hvm

 

Pour lutter contre Lucifer, restons dans la Lumière

 

Nice, 14 juillet 2017. Mino Razafitrimo ne tombera jamais dans l’oubli

 

Antananarivo, 14 Jolay 2017. Kabarin’ny Ambasadaoro frantsay Véronique Vouland-Aneini

 

Lille. Les lauréats des Zama Awards 2017

 

Jeannot Ramambazafy: Compte Twitter

 

Madagascar liberté d’expression. Barry Benson, animateur de «Tsy mahaleo ny sampona» en grand danger

 

ITEC Alumni Madagascar: des dons pour FIZOMA (Association des Personnes Agées)

 

Madagascar. Père Pedro Opeka: reçu à l’Elysée par Brigitte Macron

 

Afrique Rallyes. Sandy Solofonirina Ramambazafy. Une femme qui fait honneur à son pays